Étiquette : sport

fly back to the 90's

Beastie party – Back to the 90’s

Votre attention SVP, la saison se termine, c’est l’occasion de se retrouver autour de quelques bonnes bières !

Sors tes plus belles baskets et ton T-shirt Waikiki ou Fido Dido (ça marche aussi) car les Beastie Derby Girls organisent une Beastie Party le 4 juillet !

>>> Back to the 90′s ! <<<

Qui veut lumper sur The President of the USA, ou chanter Sing Hallelujah ?

Tu vas sentir le rythme de la nuit, tu vas jumper around comme tu n’a jamais jumpé around avant, ça va snoop doggy dogger sec, on va tous être raides dingues de toi.

Et si tu n’as pas envie de danser, tu pourras toujours jouer avec tes Pogs…

Lien vers l’event Facebook ici

 Mouack !  

Scrimmage Namur Reims roller derby

Scrimmage à Namur

Dimanche dernier, les Beastie se sont exportées à l’international pour aller rencontrer la Team B des Namur Roller Girls à l’occasion d’un scrimmage en territoire belge.

Bagarre, bières, frites et premières fois : retour sur une journée forte en émotion !

 

Scrimmage Namur Reims roller derby woinicDimanche 24 mai, 11h : Le rendez-vous est donné près du Stade Auguste Delaune sous un soleil radieux. Les joueuses se rassemblent, le sourire aux lèvres, déjà prêtes à en découdre. On transmet les infos de dernière minute, et c’est parti pour 2h30 de trajet, direction la Belgique !

On s’arrête rapidement pour une pause ardennaise, juste le temps de saluer Woinic, le plus gros sanglier du monde, et de faire le plein de caféine, et nous sommes déjà en train de tracer la route. Prochain arrêt : Namur.

14h : Arrivée au Gymnase. On s’installe tranquillement, on mange un morceau, on teste le sol et chacun adapte son équipement. La pression commence à monter petit à petit, surtout pour Rebecca et Clémentine, respectivement Becky Krueger #57 et Patsy Valda #08. En effet, il s’agit de la première rencontre de ces deux joueuses « freshment MS-isées » en février dernier. Patsy témoigne :

« [J’ai eu] un peu d’appréhension le lundi en recevant le message de Steffie pour nous dire qu’on jouait. Je lui ai demandé si elle était sûre qu’on ait vraiment le niveau. Un peu peur d’être inutile ou de pas savoir me placer sur le terrain ou pire de gêner mes coéquipières et pas envie de décevoir les filles. »

15h: Début de l’échauffement commun concocté par les namuroises. D’abord un petit off-skate, court mais intense, puis on chausse les patins pour quelques exercices afin de se mettre en jambe.

16h: Arrive enfin le moment tant attendu : on prend une dizaine de minutes pour se rassembler par équipe, et c’est parti pour le scrimmage !

Après une première mi-temps au coude à coude, les namuroises ont réussi à creuser l’écart  lors de la seconde période, remportant ainsi la victoire. Malgré la défaite, les Beastie gardent le sourire, fières d’avoir su mettre en place un beau jeu collectif, et heureuses d’avoir participé au baptême du feu de leurs rookies plus si fresh.

« Ça s’est très bien passé, on a peut être pas réussi a toutes les dégommer mais on a dû en faire chier quelques unes quand même. Tout le monde a été super dans notre intégration. [Je suis] super contente d’avoir fait mon 1er match avec ma princesse Becky et les filles. »

Scrimmage Namur Reims roller derby bière fritesAprès l’effort, le réconfort ! Hors de question de quitter la Belgique sans avoir profité un minimum de la gastronomie locale. Direction donc le centre-ville de Namur où l’équipe a pu se remettre de ses émotions devant de gargantuesques cornets de frites accompagnés de fricandelles, viandelles et autres boulettes, et se rafraîchir à grande lampées de houblon.  Au final, une journée mémorable, sur le track et en dehors et on laisse le mot de la fin à Patsy :

« Vivement le prochain match parce que maintenant qu’on a plus peur ça va saigner ! »

beastie derby girls beastie party reims roller derby

En bref

La saison 2013/2014 a été bien remplie et est maintenant close. En juin, les BDG ont remporté leur match à domicile contre les Ladies Derbiitch de Valenciennes mais aussi leur match en déplacement à Arras contre les Purple Reines. 

L’équipe remercie toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans la vie de l’association mais aussi les joueuses, réf, NSO rencontrés ça et là et tous les êtres fantastiques qui gravitent dans la sphère derbyque.

________________________

La Beastie Party : American Party/Summer break aura lieu samedi 19 juillet à l’Appart K-fé ! L’event est 🙂

beastie derby girls beastie party reims roller derby

_________________________

!!!!! La traditionnelle session de recrutement aura lieu en septembre, plus d’infos bientôt sur notre page Facebook !!!!

D’ici là on vous laisse potasser les règles et vous faire les cuisses avec des chouettes patins trouvés chez Emmaüs…
Pour info, les règles du roller derby sont désormais traduites en français et dispo ici.

 

roller derby reims natacha garce ia beastie derby girls

Mes premiers pas dans le roller derby !

Voici le premier article d’une nouvelle catégorie : « Confessions d’une Freshmeat »

Natacha, une meat fresh-ment débarqué dans l’équipe des Beastie se raconte…roller derby reims natacha garce ia beastie derby girls

« Arrivée, en septembre dernier, j’avoue un peu par hasard (un reportage TV quelques mois auparavant, une revue d’Hawai surf sur la table basse du salon d’une amie), au sein des Beastie Derby Girl de Reims, je découvre peu à peu les joies du Derby.

Tout commence par la première séance de recrutement : l’observation, la démonstration, les explications et une grande envie de revenir.

Semaine suivante, deuxième séance de recrutement : on passe à l’action, petit échauffement off-skate et hop je chausse, avec quelques appréhensions, les patins et les protecs d’Ely « Riding Dead ».
Je suis vite prise en main, les conseils fusent. Une personne me prend plus particulièrement sous son aile. Elle répond au doux nom d’ « Ecureuil ». Le destin fera qu’elle deviendra ma « Tata Derby ».
Des petits ateliers se mettent en place, pour nous montrer, nous faire un tour d’horizon du Derby.
Avec ces ateliers, la première chute sur les fesses (la première d’une longue liste), mais cela n’arrête pas mon envie de poursuivre et de continuer !

C’est décidé le roller derby, c’est pour mooooiiiiii !!!!

Achat de mon premier matériel via internet, livraison express, j’ai hâte d’essayer mes nouveaux patins.

Les entrainements se suivent, le lundi soir toujours, le samedi matin parfois. Les progrès sont étonnamment rapides et te font prendre confiance en toi.
Les chutes sur les fesses te font, aussi comprendre, à quel point la position derby est importante. Elle devient un élément de survie pour ton coccyx.
Pour une novice du patinage comme moi, chaque étape franchie est une mini victoire (freinage, chutes, maintien de la position derby, savoir rouler dans un pack, demi-tour, nombre de tour du track en 5 minutes (18 tours, puis 23, puis 24, puis 26.5 sachant qu’il faut en faire 27 …).

Ces progrès sont dus à, certes, un peu de persévérance mais surtout grâce aux conseils bienveillants des coachs et des advanceds…
Tu sais qu’ils sont là pour toi lorsque tu as des questions, ou tout simplement là pour t’encourager quand ça devient plus difficile, et cela est vraiment agréable de se sentir soutenue.

Le roller derby c’est aussi des sorties (La Beastie Party, le Laser Game…), un nom et un numéro : pour ma part ce sera : Garce I.A. #713.
Cela fut le fruit d’une mure réflexion, de questionnements et de recherches pour au final se décider en 2 minutes quand l’évidence est apparue…

Training 17 Février roller derby reims beastie derby girls

Bref le roller derby est un sport complet (endurance, puissance, tactique), mais c’est aussi une cohésion de groupe…

Prochaine étape : les MS (Minimum Skills) : porte ouverte pour les scrimmages, boot camp et surtout les matchs …
Mais cela est une autre étape…

Affaire à suivre … »

Garce I.A.

profil julia ecureuil roller derby reims beastie derby girls

Zoom sur… Squirrel Rabies

C’est le retour des interviews !! Aujourd’hui on zoome sur les fesses notre toute nouvelle capitaine !profil julia ecureuil roller derby reims beastie derby girls

★ Dans la vie de tous les jours, tu es ?
Dans la vie de tous les jours je suis Julia Bourgeois apprentie en bts NRC chez Bouygues Telecom.

★ Et au roller derby, tu deviens ?
Je deviens Squirrel Rabies plus communément appelée l’écureuil bloqueuse et pivot au sein des Beastie Derby Girls.

★ Pourquoi le roller derby et qu’est-ce que cela t’apporte ?
Pourquoi le roller derby : cest un sport étonnant , envoûtant , et constructif. Je cherchais un sport de contact mais collectif et résultat j’ai trouvé roller à mon pied !
Cela m’apporte un exutoire à ma vie quotidienne un moyen d’extérioriser. Mais cela m’a également apporté une deuxième famille et des filles (et mecs) qui sont autant mes coéquipières sur le track que des amies dans la vie. J’ai beaucoup grandi depuis mon entrée dans cette équipe il y a 1 an et demi. Et j’ai réussi à me trouver en tant que personne et à m’accomplir.

★ Quels sont les sports que tu avais pratiqué ?
Dans ma jeunesse (hihi) j’ai pratiqué des sports collectifs comme le Hand ball et le basket toutes mes années de collège. J’ai également fait de l’équitation et pendant une brève perte d’esprit de la danse (modern jazz)… j’ai touché quelque mois à la boxe française mais je n’arrivais jamais à me sentir complètement à ma place.

 

ecureuil julia roller derby beastie derby girls reimsecureuil julia roller derby beastie derby girls reims

 

★ Quels souvenirs gardes-tu du premier match ?

Haha le premier match, l’officiel? ou le casse pipe contre les lilloises ?
Le premier « match » pour moi était contre les Switchblade rollergrrrls de Lille, deux mois de derby dans les jambes (et Dieu sait qu’elles ont morflées nos jambes). Hop sur le track contre des assoiffées de… je ne sais pas quoi d’ailleurs mais elles faisaient peur. Mon souvenir ? Je crois que j’ai compris à ce moment là ce que « avoir la Poupoute » signifiait.
Sinon notre premier match officiel contre les P’tites frappes : j’en garde le souvenir d’une journée chargée en émotions. de mon premier (et seul) diplôme de meilleure bloqueuse mais surtout le souvenir d’un orgasmique « on y est arrivées » c’était vraiment cool !

★ Une chanson qui te motive lorsque tu es sur tes quads ?

Piou j’en aurais une liste énorme mais je crois que celle qui me donne envie de montrer mon protège dents c’est rock’n’roll nigger de Patti Smith

httpv://www.youtube.com/watch?v=LNnC8hYOmlw

Graouuuuu!!!!!

★ Une anecdote marquante ?

Lorsque je suis tombée sur les roues de Bonnie Demonia et que je me suis retrouvée dans le vestiaire à quatre pattes avec Flying Stabine qui me massait la fesse avec de l’arnica 😀

 

ecureuil julia roller derby beastie derby girls reims

★ Sur quoi tu te jettes après un training ?

Euhhhh mon péché mignon après le training….une douche (histoire de ne pas passer pour une puante),de la viande et du consistant … ohhhh je rêverais qu’un gros jambon de Bayonne me tende les bras dans ma cuisine quand je rentre…. miam ! 😉

Sport au féminin reims sport roller derby

Sport au féminin 2014

Cette année encore, l’association Beastie Derby Girls participe à l’opération Sport au féminin !

Nous accueillerons donc du public le samedi 8 février de 10h à 12h lors de notre entrainement au Gymnase François Legros.

C’est l’occasion pour vous mesdames de découvrir notre sport-passion et d’essayer nos quads 😉

Sport au féminin reims sport roller derby

Retrouvez le programme ici !


happy new derby year roller derby reims

Happy New Derby Year

Yeah !

L’année commence, et nous avons beaucoup de matchs en vue ! On va recevoir ici, chez nous à Reims… pour toi public !
On aime ça et on espère que vous serez nombreux à nous suivre dans nos aventures
.

happy new derby year roller derby reims

Notez bien que le prochain recrutement aura lieu à la rentrée de septembre prochain, afin d’accueillir/d’intégrer et d’encadrer les joueuses dans les meilleures conditions.

Rendez-vous sur notre page pour des infos + régulières 🙂

Match Calais Black Tagada VS Reims Beastie derby girls roller derby

Venez dans le bus magiiiique !

Le dimanche 17 novembre, nous allons jouer contre les Black Tagadas à Calais !

Bus magique Beastie derby girls

Ça vous dirait de nous accompagner pour une chouette journée loin de Michel Drucker ?
Fans depuis toujours, proches d’une joueuse, famille et amis ; nous vous proposons de faire la route aller-retour avec nous dans un grand bus magique !!!

 

Vous n’avez pas pu assister à notre match (complet!) du mois de juin ? C’est l’occasion de voir à quoi ça ressemble le roller derby, et surtout de nous encourager pour ce déplacement à l’extérieur…

Promis en 2014, on organisera à nouveau un match à Reims !

Voyage A/R et place pour le match, tout ça à un prix abordable ! Allez làààà 

Viens confirmer ta présence ici et réserver ta place BILLETTERIE ICI 🙂

Match Calais Black Tagada VS Reims Beastie derby girls roller derbyPlus d’infos sur l’événement officiel ici !


Saison 3 épisode 1 !

J-1 le jour du recrutement, chez nous, c’est toujours jour de fête.
On prépare nos sacs, le matos supplémentaire pour celles qui n’en ont pas, les protecs sortent du sèche linge et sentent bon la lavande, huuummm, quel bonheur !

Jour J, de nouveaux visages patientent déjà avec impatience devant le gymnase, venu des quatre coins de la ville, en voiture, en bus ou à pied, elles montrent déjà que rien ne les empêchera d’assister à notre recrutement tant attendu.

En entrant, on ressent une certaine tension, elle est bonne comme celle des jours de rentrée lorsqu’on découvre ses nouveaux camarades.
Les plus anciennes sont ravies, les plus « fresh » euphorique et les nouvelles recrues déterminées.

Tout le monde est pressé de débuter l’entraînement, le partage du savoir mais surtout la passion du roller derby.

Dans ces moments là, il y a beaucoup de curiosité. D’où viennent ces filles ? Comment ont-elles connu notre équipe et le roller derby ?
Certaines diront que c’est grâce au VRI (Mag Ville de Reims Information) et qu’elles cherchaient une activité sportive. D’autres auront vu des séries dans lesquelles il y avait du derby et que par la suite elles ont fait des recherches d’équipe dans leur ville ; mais il y a aussi le bouche à oreille :

« Je suis l’amie d’une amie de l’amie de machin truc qui connaît bien bidule ! »
« Ah ok ! »

Et il y a aussi les grandes sœurs qui secrètement aimerait voir leur cadette intégrer l’équipe pour y faire un duo des sœurs du chaos. Ah, ce serait le bonheur, oh oh oh oh !

Maintenant passons aux choses sérieuses, les filles du club prêtent leur matériel aux potentielles, et c’est parti pour les ateliers, histoire de voir ce qu’elles savent faire. Il y en a de tous niveaux mais une choses est sûre, elles sont toutes motivées. Beaucoup sont à la découverte de muscles inconnus.
Arf, ça me fait mal là ? c’est quoi ça ?

Car n’oublions pas que pour une bonne partie des joueuses qui se lancent dans le derby, ça faisait 10 ans qu’elles n’avait pas fait de sport. Même s’il y en a qui sortent de 6 ans de football ou 10 ans d’équitation, à chaque sport ses courbatures -on va dire-. Ce qui est bien dans le derby c’est qu’on en a de partout. Alors au début c’est dur mais c’est si bon 😉

Une heure et demie plus tard, il est temps de remballer… C’est passé très vite et personne n’a vraiment envie de partir. Allez, encore une petite heure, please !
Et non ! Il va falloir revenir et la majorité manifesteront leur impatience.
Vivement la prochaine !
En attendant, les sites consacré au derby vont chauffer et des liens sur les réseaux sociaux vont se créer. On s’échange des infos et tuyaux mais surtout on conseille les étirements ; et de boire,  oui surtout bien s’hydrater.
L’eau, l’air, le derby !

Alors on se dit rendez-vous samedi pour un vrai entrainement, la bagarre commence pour vous et n’oubliez non pas votre brosse à dent mais votre sourire et votre détermination.

Welcome !!!