Étiquette : derby

Welkom In Rotterdam !

Pour finir la saison en beauté, vos chères Beastie ont répondu présentes à l’invitation des Rotterdam Killer Bees à venir les affronter dans l’autre pays du fromage à l’occasion d’un Triple Header. Une expérience incroyable dont nous sommes ressorties avec des étoiles dans les yeux et du derby love à faire exploser nos petits cœurs.

Le samedi 11 juillet, le Rotterdam Roller Derby organisait le premier triple header de l’histoire du pays. A cette occasion, les Death Row Honeys ont rencontré les Dom City Dolls d’Utrecht tandis que l’équipe masculine des Classy Cockroaches furent opposés à leurs homologues belges des Mons’ter Munch. Enfin, le dernier match aura vu s’affronter les Killer Bees et les Beastie Derby Girls lors d’une compétition intense et disputée.

Death Row Honeys VS Dom City Dolls

Score final : 124 – 177

Death Row Honeys VS Dom City Dolls

Cela faisait à peine plus d’un mois que ces deux équipes s’étaient affronté à deux reprises lors des championnats néerlandais. A cette occasion, les Dom City Dolls avaient remporté la première rencontre tandis que les Death Row Honeys s’étaient imposées lors de la 2e journée. Autant dire que pour chaque équipe, c’était un rendez-vous à ne pas manquer.

Si dans un premier temps les deux équipes parviennent à se maintenir au même niveau, les Dolls réussirent à conforter la légère avance qu’elle possèdent à la mi-temps, grappillant les points petit à petit. Après deux exclusions du côté rotterdamois et une pour Dom City, le match se finit sur le score de 124 à 177 pour les utrechtoises.

Classy Cockroaches VS The Mons’ter Munch Derby Dudes

Score final : 143 – 184

 Cockroaches VS Mons'ter MunchCe bout était une première pour les Classy Cockroaches qui disputait en effet leur premier match officiel. Un match assez équilibré jusqu’à la mi-temps où l’expérience des Mons’ter Munch Derby Dudes  leur a permis de prendre l’avantage et de remporter la victoire.

Killer Bees VS Beastie Derby Girls

Score final : 140 – 175

Beastie VS Killer Bees

Malgré un premier jam prometteur, les Beastie ont un peu peiné à se mettre dans le jeu. Erreurs stratégiques, fautes qui s’enchaînent, déconcentration,…, les Killer Bees en profitent pour prendre un avantage de 35 points en à peine 10 minutes de match. Les rémoises font appel à un Time Out pour se refocaliser, et cela porte ses fruits : à la mi-temps, l’écart n’est plus que de 10 points en faveur des rotterdamoises.

Beastie VS Killer Bees

C’est une équipe encore plus soudée et déterminée qui revient sur le track après la pause réglementaire. Les murs solides et les assists plus nombreux permettent aux jammeuses rémoises de sortir généralement lead de leur passage initial. En quelques minutes, la domination s’inverse et se maintient tout au long de la seconde période, menant les Beastie à la victoire et concluant la saison en beauté.

Beastie VS Killer Bees

After Party, accueil et tout le reste.

Résultat final : everybody wins !

Le Roller Derby, ce n’est pas que des matchs, c’est aussi des rencontres incroyables avec des gens de tout horizons, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce week-end aura été l’incarnation même du « Derby Love ». Célébration d’un derby wedding, délivrance d’un MVP d’honneur à l’occasion du dernier match d’une joueuse sur le départ, concert Hard Rock/Metal, after party du tonnerre en centre-ville et hébergement de fou furieux en mode colonie de vacances (special shout out to Juicy Instrumental)… Chaque seconde, passée sur le track comme en dehors, fut un véritable plaisir partagé en plusieurs langues.

On a désormais hâte d’accueillir à notre tour les Killer Bees dans la cité des Sacres pour le match retour et partager à nouveau des derby souvenirs inoubliables toutes ensembles.

Crédits photos : Von Tauwetter
roller derby reims natacha garce ia beastie derby girls

Mes premiers pas dans le roller derby !

Voici le premier article d’une nouvelle catégorie : « Confessions d’une Freshmeat »

Natacha, une meat fresh-ment débarqué dans l’équipe des Beastie se raconte…roller derby reims natacha garce ia beastie derby girls

« Arrivée, en septembre dernier, j’avoue un peu par hasard (un reportage TV quelques mois auparavant, une revue d’Hawai surf sur la table basse du salon d’une amie), au sein des Beastie Derby Girl de Reims, je découvre peu à peu les joies du Derby.

Tout commence par la première séance de recrutement : l’observation, la démonstration, les explications et une grande envie de revenir.

Semaine suivante, deuxième séance de recrutement : on passe à l’action, petit échauffement off-skate et hop je chausse, avec quelques appréhensions, les patins et les protecs d’Ely « Riding Dead ».
Je suis vite prise en main, les conseils fusent. Une personne me prend plus particulièrement sous son aile. Elle répond au doux nom d’ « Ecureuil ». Le destin fera qu’elle deviendra ma « Tata Derby ».
Des petits ateliers se mettent en place, pour nous montrer, nous faire un tour d’horizon du Derby.
Avec ces ateliers, la première chute sur les fesses (la première d’une longue liste), mais cela n’arrête pas mon envie de poursuivre et de continuer !

C’est décidé le roller derby, c’est pour mooooiiiiii !!!!

Achat de mon premier matériel via internet, livraison express, j’ai hâte d’essayer mes nouveaux patins.

Les entrainements se suivent, le lundi soir toujours, le samedi matin parfois. Les progrès sont étonnamment rapides et te font prendre confiance en toi.
Les chutes sur les fesses te font, aussi comprendre, à quel point la position derby est importante. Elle devient un élément de survie pour ton coccyx.
Pour une novice du patinage comme moi, chaque étape franchie est une mini victoire (freinage, chutes, maintien de la position derby, savoir rouler dans un pack, demi-tour, nombre de tour du track en 5 minutes (18 tours, puis 23, puis 24, puis 26.5 sachant qu’il faut en faire 27 …).

Ces progrès sont dus à, certes, un peu de persévérance mais surtout grâce aux conseils bienveillants des coachs et des advanceds…
Tu sais qu’ils sont là pour toi lorsque tu as des questions, ou tout simplement là pour t’encourager quand ça devient plus difficile, et cela est vraiment agréable de se sentir soutenue.

Le roller derby c’est aussi des sorties (La Beastie Party, le Laser Game…), un nom et un numéro : pour ma part ce sera : Garce I.A. #713.
Cela fut le fruit d’une mure réflexion, de questionnements et de recherches pour au final se décider en 2 minutes quand l’évidence est apparue…

Training 17 Février roller derby reims beastie derby girls

Bref le roller derby est un sport complet (endurance, puissance, tactique), mais c’est aussi une cohésion de groupe…

Prochaine étape : les MS (Minimum Skills) : porte ouverte pour les scrimmages, boot camp et surtout les matchs …
Mais cela est une autre étape…

Affaire à suivre … »

Garce I.A.

profil julia ecureuil roller derby reims beastie derby girls

Zoom sur… Squirrel Rabies

C’est le retour des interviews !! Aujourd’hui on zoome sur les fesses notre toute nouvelle capitaine !profil julia ecureuil roller derby reims beastie derby girls

★ Dans la vie de tous les jours, tu es ?
Dans la vie de tous les jours je suis Julia Bourgeois apprentie en bts NRC chez Bouygues Telecom.

★ Et au roller derby, tu deviens ?
Je deviens Squirrel Rabies plus communément appelée l’écureuil bloqueuse et pivot au sein des Beastie Derby Girls.

★ Pourquoi le roller derby et qu’est-ce que cela t’apporte ?
Pourquoi le roller derby : cest un sport étonnant , envoûtant , et constructif. Je cherchais un sport de contact mais collectif et résultat j’ai trouvé roller à mon pied !
Cela m’apporte un exutoire à ma vie quotidienne un moyen d’extérioriser. Mais cela m’a également apporté une deuxième famille et des filles (et mecs) qui sont autant mes coéquipières sur le track que des amies dans la vie. J’ai beaucoup grandi depuis mon entrée dans cette équipe il y a 1 an et demi. Et j’ai réussi à me trouver en tant que personne et à m’accomplir.

★ Quels sont les sports que tu avais pratiqué ?
Dans ma jeunesse (hihi) j’ai pratiqué des sports collectifs comme le Hand ball et le basket toutes mes années de collège. J’ai également fait de l’équitation et pendant une brève perte d’esprit de la danse (modern jazz)… j’ai touché quelque mois à la boxe française mais je n’arrivais jamais à me sentir complètement à ma place.

 

ecureuil julia roller derby beastie derby girls reimsecureuil julia roller derby beastie derby girls reims

 

★ Quels souvenirs gardes-tu du premier match ?

Haha le premier match, l’officiel? ou le casse pipe contre les lilloises ?
Le premier « match » pour moi était contre les Switchblade rollergrrrls de Lille, deux mois de derby dans les jambes (et Dieu sait qu’elles ont morflées nos jambes). Hop sur le track contre des assoiffées de… je ne sais pas quoi d’ailleurs mais elles faisaient peur. Mon souvenir ? Je crois que j’ai compris à ce moment là ce que « avoir la Poupoute » signifiait.
Sinon notre premier match officiel contre les P’tites frappes : j’en garde le souvenir d’une journée chargée en émotions. de mon premier (et seul) diplôme de meilleure bloqueuse mais surtout le souvenir d’un orgasmique « on y est arrivées » c’était vraiment cool !

★ Une chanson qui te motive lorsque tu es sur tes quads ?

Piou j’en aurais une liste énorme mais je crois que celle qui me donne envie de montrer mon protège dents c’est rock’n’roll nigger de Patti Smith

httpv://www.youtube.com/watch?v=LNnC8hYOmlw

Graouuuuu!!!!!

★ Une anecdote marquante ?

Lorsque je suis tombée sur les roues de Bonnie Demonia et que je me suis retrouvée dans le vestiaire à quatre pattes avec Flying Stabine qui me massait la fesse avec de l’arnica 😀

 

ecureuil julia roller derby beastie derby girls reims

★ Sur quoi tu te jettes après un training ?

Euhhhh mon péché mignon après le training….une douche (histoire de ne pas passer pour une puante),de la viande et du consistant … ohhhh je rêverais qu’un gros jambon de Bayonne me tende les bras dans ma cuisine quand je rentre…. miam ! 😉

Sport au féminin reims sport roller derby

Sport au féminin 2014

Cette année encore, l’association Beastie Derby Girls participe à l’opération Sport au féminin !

Nous accueillerons donc du public le samedi 8 février de 10h à 12h lors de notre entrainement au Gymnase François Legros.

C’est l’occasion pour vous mesdames de découvrir notre sport-passion et d’essayer nos quads 😉

Sport au féminin reims sport roller derby

Retrouvez le programme ici !


happy new derby year roller derby reims

Happy New Derby Year

Yeah !

L’année commence, et nous avons beaucoup de matchs en vue ! On va recevoir ici, chez nous à Reims… pour toi public !
On aime ça et on espère que vous serez nombreux à nous suivre dans nos aventures
.

happy new derby year roller derby reims

Notez bien que le prochain recrutement aura lieu à la rentrée de septembre prochain, afin d’accueillir/d’intégrer et d’encadrer les joueuses dans les meilleures conditions.

Rendez-vous sur notre page pour des infos + régulières 🙂

Match Calais Black Tagada VS Reims Beastie derby girls roller derby

Venez dans le bus magiiiique !

Le dimanche 17 novembre, nous allons jouer contre les Black Tagadas à Calais !

Bus magique Beastie derby girls

Ça vous dirait de nous accompagner pour une chouette journée loin de Michel Drucker ?
Fans depuis toujours, proches d’une joueuse, famille et amis ; nous vous proposons de faire la route aller-retour avec nous dans un grand bus magique !!!

 

Vous n’avez pas pu assister à notre match (complet!) du mois de juin ? C’est l’occasion de voir à quoi ça ressemble le roller derby, et surtout de nous encourager pour ce déplacement à l’extérieur…

Promis en 2014, on organisera à nouveau un match à Reims !

Voyage A/R et place pour le match, tout ça à un prix abordable ! Allez làààà 

Viens confirmer ta présence ici et réserver ta place BILLETTERIE ICI 🙂

Match Calais Black Tagada VS Reims Beastie derby girls roller derbyPlus d’infos sur l’événement officiel ici !


Saison 3 épisode 1 !

J-1 le jour du recrutement, chez nous, c’est toujours jour de fête.
On prépare nos sacs, le matos supplémentaire pour celles qui n’en ont pas, les protecs sortent du sèche linge et sentent bon la lavande, huuummm, quel bonheur !

Jour J, de nouveaux visages patientent déjà avec impatience devant le gymnase, venu des quatre coins de la ville, en voiture, en bus ou à pied, elles montrent déjà que rien ne les empêchera d’assister à notre recrutement tant attendu.

En entrant, on ressent une certaine tension, elle est bonne comme celle des jours de rentrée lorsqu’on découvre ses nouveaux camarades.
Les plus anciennes sont ravies, les plus « fresh » euphorique et les nouvelles recrues déterminées.

Tout le monde est pressé de débuter l’entraînement, le partage du savoir mais surtout la passion du roller derby.

Dans ces moments là, il y a beaucoup de curiosité. D’où viennent ces filles ? Comment ont-elles connu notre équipe et le roller derby ?
Certaines diront que c’est grâce au VRI (Mag Ville de Reims Information) et qu’elles cherchaient une activité sportive. D’autres auront vu des séries dans lesquelles il y avait du derby et que par la suite elles ont fait des recherches d’équipe dans leur ville ; mais il y a aussi le bouche à oreille :

« Je suis l’amie d’une amie de l’amie de machin truc qui connaît bien bidule ! »
« Ah ok ! »

Et il y a aussi les grandes sœurs qui secrètement aimerait voir leur cadette intégrer l’équipe pour y faire un duo des sœurs du chaos. Ah, ce serait le bonheur, oh oh oh oh !

Maintenant passons aux choses sérieuses, les filles du club prêtent leur matériel aux potentielles, et c’est parti pour les ateliers, histoire de voir ce qu’elles savent faire. Il y en a de tous niveaux mais une choses est sûre, elles sont toutes motivées. Beaucoup sont à la découverte de muscles inconnus.
Arf, ça me fait mal là ? c’est quoi ça ?

Car n’oublions pas que pour une bonne partie des joueuses qui se lancent dans le derby, ça faisait 10 ans qu’elles n’avait pas fait de sport. Même s’il y en a qui sortent de 6 ans de football ou 10 ans d’équitation, à chaque sport ses courbatures -on va dire-. Ce qui est bien dans le derby c’est qu’on en a de partout. Alors au début c’est dur mais c’est si bon 😉

Une heure et demie plus tard, il est temps de remballer… C’est passé très vite et personne n’a vraiment envie de partir. Allez, encore une petite heure, please !
Et non ! Il va falloir revenir et la majorité manifesteront leur impatience.
Vivement la prochaine !
En attendant, les sites consacré au derby vont chauffer et des liens sur les réseaux sociaux vont se créer. On s’échange des infos et tuyaux mais surtout on conseille les étirements ; et de boire,  oui surtout bien s’hydrater.
L’eau, l’air, le derby !

Alors on se dit rendez-vous samedi pour un vrai entrainement, la bagarre commence pour vous et n’oubliez non pas votre brosse à dent mais votre sourire et votre détermination.

Welcome !!!

Beastie derby girls à la rue !

Pas content ! Pas content ! Pas content !

 

Suite à de sévères dégradations, l’accès au palais des congrès nous est refusé. Nous y étions tolérées pour nos entraînements depuis la création de l’équipe. Il n’y avait jamais eu le moindre problème.
Comme nous ne récupérons notre gymnase habituel qu’à partir du mois de novembre, les semaines à venir s’annoncent chaotiques…

Nous cherchons donc une solution d’urgence pour continuer à nous entraîner le plus régulièrement possible ! Nous avons déjà des matchs programmés avant fin 2013 !

Gymnases de collèges, lycées, facs, parkings, chantiers et usines à l’abandon, nous envisageons toutes les éventualités.Toutes les aides et bonnes idées sont évidemment les bienvenues. 

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation et ne pouvons pour l’instant rien promettre concernant les sessions de recrutement.

pic-recrutement-article beastie derby girls roller derby reims

Recrutement 2013 – Faites pas les farouches !

WANNA BE A BEASTIE DERBY GIRL

Vous voulez intégrer notre chouette équipe ? La grande famille du derby vous accueille à bras ouverts ! *coeur*love*coeur*

Joueuse, arbitre, NSO, bénévole plein d’amour ou tout à la fois,  ramenez vos fesses les 23 et/ou 30 septembre sous le palais des Congrès ! (Après octobre, promis on retournera au gymnase tous ensemble ! :-* )

Nous organisons ces deux sessions de rencontre/essai/recrutement pour vous mes petits chatons… pour vous faire découvrir un peu plus notre passion, pour susciter des vocations, vous offrir un ticket pour le gros kif (peut-être) de porter un maillot à rayures et siffler une bande de gonzesses en furie,  vous muscler, vous donner un max et vous dépasser pour devenir bonnasse une joueuse redoutable, toussa quoi !


 pic-recrutement-article beastie derby girls roller derby reims

We want you ! Oui toi là !!