Catégorie : Non classé

En mémoire de Lola Salines

Suite à l’annonce tragique du décès de Lola Salines, aka Josie Ozzbourne #109, victime de l’attentat meurtrier au Bataclan vendredi dernier, c’est toute la communauté Roller Derby qui pleure l’une des siennes.

Les Beastie Derby Girls se joignent à la douleur des proches de Lola et de ses coéquipières de la Boucherie de Paris, et tiennent à leur témoigner leur soutien inconditionnel dans ces moments difficiles.

Nos pensées vont également à Damn Gertrude et Emma Pills à qui nous envoyons tous nos vœux de rétablissement et que nous espérons retrouver très rapidement sur les tracks.

Peace   (Derby) Love  Death Metal

Josie Ozzbourne

Saison 3 épisode 1 !

J-1 le jour du recrutement, chez nous, c’est toujours jour de fête.
On prépare nos sacs, le matos supplémentaire pour celles qui n’en ont pas, les protecs sortent du sèche linge et sentent bon la lavande, huuummm, quel bonheur !

Jour J, de nouveaux visages patientent déjà avec impatience devant le gymnase, venu des quatre coins de la ville, en voiture, en bus ou à pied, elles montrent déjà que rien ne les empêchera d’assister à notre recrutement tant attendu.

En entrant, on ressent une certaine tension, elle est bonne comme celle des jours de rentrée lorsqu’on découvre ses nouveaux camarades.
Les plus anciennes sont ravies, les plus « fresh » euphorique et les nouvelles recrues déterminées.

Tout le monde est pressé de débuter l’entraînement, le partage du savoir mais surtout la passion du roller derby.

Dans ces moments là, il y a beaucoup de curiosité. D’où viennent ces filles ? Comment ont-elles connu notre équipe et le roller derby ?
Certaines diront que c’est grâce au VRI (Mag Ville de Reims Information) et qu’elles cherchaient une activité sportive. D’autres auront vu des séries dans lesquelles il y avait du derby et que par la suite elles ont fait des recherches d’équipe dans leur ville ; mais il y a aussi le bouche à oreille :

« Je suis l’amie d’une amie de l’amie de machin truc qui connaît bien bidule ! »
« Ah ok ! »

Et il y a aussi les grandes sœurs qui secrètement aimerait voir leur cadette intégrer l’équipe pour y faire un duo des sœurs du chaos. Ah, ce serait le bonheur, oh oh oh oh !

Maintenant passons aux choses sérieuses, les filles du club prêtent leur matériel aux potentielles, et c’est parti pour les ateliers, histoire de voir ce qu’elles savent faire. Il y en a de tous niveaux mais une choses est sûre, elles sont toutes motivées. Beaucoup sont à la découverte de muscles inconnus.
Arf, ça me fait mal là ? c’est quoi ça ?

Car n’oublions pas que pour une bonne partie des joueuses qui se lancent dans le derby, ça faisait 10 ans qu’elles n’avait pas fait de sport. Même s’il y en a qui sortent de 6 ans de football ou 10 ans d’équitation, à chaque sport ses courbatures -on va dire-. Ce qui est bien dans le derby c’est qu’on en a de partout. Alors au début c’est dur mais c’est si bon 😉

Une heure et demie plus tard, il est temps de remballer… C’est passé très vite et personne n’a vraiment envie de partir. Allez, encore une petite heure, please !
Et non ! Il va falloir revenir et la majorité manifesteront leur impatience.
Vivement la prochaine !
En attendant, les sites consacré au derby vont chauffer et des liens sur les réseaux sociaux vont se créer. On s’échange des infos et tuyaux mais surtout on conseille les étirements ; et de boire,  oui surtout bien s’hydrater.
L’eau, l’air, le derby !

Alors on se dit rendez-vous samedi pour un vrai entrainement, la bagarre commence pour vous et n’oubliez non pas votre brosse à dent mais votre sourire et votre détermination.

Welcome !!!

Beastie derby girls à la rue !

Pas content ! Pas content ! Pas content !

 

Suite à de sévères dégradations, l’accès au palais des congrès nous est refusé. Nous y étions tolérées pour nos entraînements depuis la création de l’équipe. Il n’y avait jamais eu le moindre problème.
Comme nous ne récupérons notre gymnase habituel qu’à partir du mois de novembre, les semaines à venir s’annoncent chaotiques…

Nous cherchons donc une solution d’urgence pour continuer à nous entraîner le plus régulièrement possible ! Nous avons déjà des matchs programmés avant fin 2013 !

Gymnases de collèges, lycées, facs, parkings, chantiers et usines à l’abandon, nous envisageons toutes les éventualités.Toutes les aides et bonnes idées sont évidemment les bienvenues. 

Nous vous tiendrons informés de l’évolution de la situation et ne pouvons pour l’instant rien promettre concernant les sessions de recrutement.

Beastie Derby Grrrls

Tremblez, elles arrivent !!! 

En août 2011, un impressionnant tremblement de terre a chamboulé la Champagne. Son épicentre ? Le parc de la patte-d’oie à Reims. D’incroyables filles en patins à roulettes sont à l’origine de ce séisme d’une magnitude exceptionnelle pour la région, leur nom ?

Les Beastie Derby Girls !

Sous l’impulsion d’Ely et Steffie, les filles les plus déjantées de Reims ont enfilé leur roller quads et se sont essayées au roller derby. Complètement mordues, elles n’ont plus jamais arrêté de patiner et font désormais trembler le centre des congrès rémois tous les lundis et jeudis soir

C’est Mr Evil qui se charge de concocter à cette quinzaine de Beasties déchainées des entrainements tous plus démoniaques les uns que les autres.

Ne vous fiez pas à leur sex-appeal et à leur mine fragile, les Beastie Derby Girls sont bien là pour botter des culs en 2012!

Le roller derby français ne pourra dorénavant plus compter sans elles :

Steffie _aka_ SHE DEMON #17

Audrey _aka_ Biting Blondie #49

Lidie _aka_ Dexterminator #112

Manon _aka_ Aïe Catraz #62

Aurore _aka_ Artilla #R7

Sefi _aka_ Sefi ScKara.B #661

Medissy _aka_ Zombitch #67

Ely _aka_ Riding Dead #9

Laura _aka_ Lady Pink Bull

Laura _aka_ Born To Devour #17

Alison _aka_ Bonnie Demonia #28

Eselia _aka_ Wunder Bretz’Hell

Mais aussi nos téméraires fresh meat :

Solène

Claire

Marlène

… Et bientôt vous ?