Welkom In Rotterdam

Welkom In Rotterdam !

Pour finir la saison en beauté, vos chères Beastie ont répondu présentes à l’invitation des Rotterdam Killer Bees à venir les affronter dans l’autre pays du fromage à l’occasion d’un Triple Header. Une expérience incroyable dont nous sommes ressorties avec des étoiles dans les yeux et du derby love à faire exploser nos petits cœurs.

Le samedi 11 juillet, le Rotterdam Roller Derby organisait le premier triple header de l’histoire du pays. A cette occasion, les Death Row Honeys ont rencontré les Dom City Dolls d’Utrecht tandis que l’équipe masculine des Classy Cockroaches furent opposés à leurs homologues belges des Mons’ter Munch. Enfin, le dernier match aura vu s’affronter les Killer Bees et les Beastie Derby Girls lors d’une compétition intense et disputée.

Death Row Honeys VS Dom City Dolls

Score final : 124 – 177

Death Row Honeys VS Dom City Dolls

Cela faisait à peine plus d’un mois que ces deux équipes s’étaient affronté à deux reprises lors des championnats néerlandais. A cette occasion, les Dom City Dolls avaient remporté la première rencontre tandis que les Death Row Honeys s’étaient imposées lors de la 2e journée. Autant dire que pour chaque équipe, c’était un rendez-vous à ne pas manquer.

Si dans un premier temps les deux équipes parviennent à se maintenir au même niveau, les Dolls réussirent à conforter la légère avance qu’elle possèdent à la mi-temps, grappillant les points petit à petit. Après deux exclusions du côté rotterdamois et une pour Dom City, le match se finit sur le score de 124 à 177 pour les utrechtoises.

Classy Cockroaches VS The Mons’ter Munch Derby Dudes

Score final : 143 – 184

 Cockroaches VS Mons'ter MunchCe bout était une première pour les Classy Cockroaches qui disputait en effet leur premier match officiel. Un match assez équilibré jusqu’à la mi-temps où l’expérience des Mons’ter Munch Derby Dudes  leur a permis de prendre l’avantage et de remporter la victoire.

Killer Bees VS Beastie Derby Girls

Score final : 140 – 175

Beastie VS Killer Bees

Malgré un premier jam prometteur, les Beastie ont un peu peiné à se mettre dans le jeu. Erreurs stratégiques, fautes qui s’enchaînent, déconcentration,…, les Killer Bees en profitent pour prendre un avantage de 35 points en à peine 10 minutes de match. Les rémoises font appel à un Time Out pour se refocaliser, et cela porte ses fruits : à la mi-temps, l’écart n’est plus que de 10 points en faveur des rotterdamoises.

Beastie VS Killer Bees

C’est une équipe encore plus soudée et déterminée qui revient sur le track après la pause réglementaire. Les murs solides et les assists plus nombreux permettent aux jammeuses rémoises de sortir généralement lead de leur passage initial. En quelques minutes, la domination s’inverse et se maintient tout au long de la seconde période, menant les Beastie à la victoire et concluant la saison en beauté.

Beastie VS Killer Bees

After Party, accueil et tout le reste.

Résultat final : everybody wins !

Le Roller Derby, ce n’est pas que des matchs, c’est aussi des rencontres incroyables avec des gens de tout horizons, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce week-end aura été l’incarnation même du « Derby Love ». Célébration d’un derby wedding, délivrance d’un MVP d’honneur à l’occasion du dernier match d’une joueuse sur le départ, concert Hard Rock/Metal, after party du tonnerre en centre-ville et hébergement de fou furieux en mode colonie de vacances (special shout out to Juicy Instrumental)… Chaque seconde, passée sur le track comme en dehors, fut un véritable plaisir partagé en plusieurs langues.

On a désormais hâte d’accueillir à notre tour les Killer Bees dans la cité des Sacres pour le match retour et partager à nouveau des derby souvenirs inoubliables toutes ensembles.

Crédits photos : Von Tauwetter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *